1. Expérience

Certains s’inquiètent, à mon égard, d’un éventuel manque d’expérience pour diriger l’ITTF en tant que président. C’est une bonne question. Il est vrai que je n’ai pas cette « traditionnelle » expérience administrative au sein de l’ITTF. J’apporte donc une expérience « nouvelle et fraîche », construite au fil de toutes ces années au cours desquelles j’ai pu observer l’ITTF avec un regard analytique, notamment à la Commission des Athlètes ; je dispose aussi d’une longue et solide expérience dans le Mouvement olympique :

  • Membre du Comité exécutif du Comité olympique belge
  • Membre du Comité exécutif des Comités olympiques européens
  • Directeur technique de ma fédération
  • Expert au Cabinet du Ministre des Sports
  • Expert au Cabinet de la Ministre de l’Education et des Bâtiments scolaires
  • Plus de 30 ans d’expérience pratique en tant que participant à des compétitions nationales et continentales, des compétitions ITTF (25 championnats du monde) et 7 participations aux Jeux Olympiques.

Combien de présidents de l’ITTF pouvaient-ils se prévaloir d’une telle expérience ?

Je n’ai donc peut-être pas cette expérience administrative directement liée à la structure de l’ITTF, je considère cela comme un avantage. Je vais me pencher sur le fonctionnement de l’ITTF avec un regard neuf et une très grande ouverture d’esprit. J’écouterai toutes les parties prenantes de l’ITTF, et particulièrement les fédérations nationales et continentales. Je compterai beaucoup sur les avis et les conseils des experts au sein de l’ITTF ainsi que sur l’expérience et les conseils de mes vice-présidents. Je renforcerai la structure professionnelle au niveau du staff de l’ITTF. J’engagerai un directeur du planning et de la mise en œuvre dont la mission sera de rassembler toutes les idées émises par la famille de l’ITTF et de les inclure dans un plan stratégique.

J’ai un objectif. Et « nous » avons l’expérience. C’est une combinaison gagnante ! Je ne me laisserai pas distraire par les fonctions opérationnelles et administratives quotidiennes. Pour ce travail, nous avons des experts et des professionnels. Je me concentrerai sur cet objectif : «Le tennis de table avant tout, l’ITTF avant tout». Ensemble, nous pouvons faire du tennis de table l’un des top sports dans le monde.

Je créerai une “boîte à suggestions” en ligne de façon à ce que toute la famille de l’ITTF puisse y déposer des idées. Chacune de ces idées sera prise en considération.

L’avantage de ne pas avoir cette expérience “traditionnelle”, c’est que je vais apporter une “nouvelle » expérience” et permettre à toute la famille de l’ITTF d’avoir une voix et de contribuer à faire de moi un Président moderne et progressiste d’un style nouveau.

 

2. RESPECT DES ACCORDS

Ces derniers mois, l’ITTF a annoncé de nombreux accords financiers passés avec différentes parties et même un continent. Certains pourraient s’inquiéter du futur de ces accords s’ils doivent être mis en œuvre par une autre équipe à la direction de l’ITTF.

Je confirme que, en tant que président, je respecterai tous les accords signés entre l’ITTF et toute partie. Il est normal qu’une nouvelle administration respecte les engagements pris par celle qui l’a précédée pour autant qu’ils soient légaux et respectent le budget. Cela signifie que je respecterai aussi tous les accords de marketing, les accords de financement de développement et toute contribution particulière allouée par l’ITTF en accord avec les procédures budgétaires.

 

3. EVALUATION DES RISQUES ET AUDIT

Dans les premiers mois de ma présidence, je demanderai, en coordination avec le vice-président des Finances, que soient menés par les Auditeurs de l’ITTF une analyse d’évaluation des risques ainsi qu’un audit semestriel. Cela permettra de disposer d’une image claire des finances de l’ITTF après six mois et de protéger l’ITTF contre tout risque ou dépassement budgétaire. Ceci est conforme à mon engagement relatif à la bonne gouvernance.

 

4. Indépendance et prise de décision

Parmi les qualités requises pour être le président d’une fédération aussi importante que l’ITTF, l’indépendance et la capacité de décider sont, à mes yeux, essentielles.

La lucidité est une autre caractéristique ; soyez-en assurés, j’ai les yeux et les oreilles grands ouverts.
Dans mon programme, j’ai annoncé que je ne me présente « contre » personne ; je me présente « pour » l’ITTF et « pour » le tennis de table. Je le confirme, et je souhaite vous en dire un peu plus à mon sujet et souligner à quel point l’indépendance compte pour moi.

Mon style, c’est d’écouter tout le monde et puis de prendre une décision. J’écoute les avis et les opinions des dirigeants des petites et des grandes fédérations. J’écoute les responsables expérimentés de l’ITTF et j’écoute aussi les joueurs et les coaches. J’ai reçu le soutien et les encouragements des plus hauts responsables du gouvernement dans mon pays. J’ai la chance de recevoir des conseils et des avis de la part de membres du Mouvement olympique. C’est mon style, j’écoute tout le monde. Je n’ai pas à être d’accord ou pas d’accord, j’écoute et j’analyse, et puis je prends ma propre décision, de façon indépendante. N’hésitez jamais à me faire part de vos conseils et avis !

Comme joueur, je m’étais entouré d’experts. J’écoutais leurs avis, mais j’ai toujours pris moi-même les décisions et assumé la totale responsabilité de ces décisions. J’agis de la même façon en tant que Directeur technique de ma fédération.

En tant que leader d’une grande organisation telle que l’ITTF, je suis prêt à écouter tout le monde, à l’intérieur et à l’extérieur de l’ITTF ; je ferai ensuite une analyse et impliquerai les vice-présidents pour toute décision opérationnelle. Car c’est une autre caractéristique d’un président : travailler en étant animé d’un esprit d’équipe, mais savoir endosser les responsabilités tel un capitaine.

 

5. Equité et éthique

En 1989, j’ai reçu le Prix du Fair-play de l’UNESCO. Le fair play a toujours été et reste pour moi une valeur fondamentale. En tant que candidat à la présidence de l’ITTF, j’ai donc mené une campagne très fair-play, en évitant de critiquer les autres candidats et en exposant mes idées et mon projet pour l’ITTF et pour le tennis de table.

Je dois toutefois admettre que j’ai observé quelques faits surprenants. Je ne veux pas en dresser la liste, mais plutôt faire une promesse. Si je suis élu Président, je ferai en sorte que tous les candidats à la prochaine élection reçoivent le même traitement sur le site web de l’ITTF, même si je considère que ce ne devrait pas être l’endroit pour mener campagne. L’année de l’élection, je proposerai aussi que l’ITTF finance le voyage pour 1 délégué par association membre pour l’AGM, de façon équitable et transparente. L’objectif sera que chacune des 226 associations membres reçoive un visa pour qu’au moins 1 délégué puisse participer à l’AGM. Je ne signerai aucun accord dans les deux derniers mois avant l’élection. Je m’assurerai aussi que tous les candidats présents à des compétitions ITTF obtiennent l’accès aux espaces VIP et soient invités aux cérémonies d’ouverture.

L’équité et l’éthique font partie des éléments les plus importants sur les terrains de sport. C’est ce que l’on demande aux athlètes : les officiels doivent montrer l’exemple.

Cela génère le respect de et pour chacun.

 

6. Soutien du Comité Olympique belge

Depuis le tout premier jour de ma candidature à la présidence de l’ITTF, j’ai l’honneur de pouvoir compter sur le soutien total de mon Comité olympique national. C’est notamment à son quartier général que s’est tenue la conférence de presse pour annoncer ma candidature.

Fin mars, le COIB a envoyé, de façon individuelle, une lettre à tous les Comités olympiques nationaux.
C’est avec grand plaisir que je vous fais parvenir ce courrier de façon directe.

 

Lettre du COIB

 

7. Motivation et esprit combattif

Tout au long de ma – longue – carrière de joueur, il y a toujours eu double un fil rouge : la motivation et l’esprit combattif. La motivation, c’est ce qui permet de s’entraîner à fond pendant des heures à longueur d’années et de consentir aux indispensables sacrifices pour accéder au plus haut niveau.
L’esprit combattif, c’est ce qui sert notamment à remporter 25 titres de champion national en simple mais aussi à gravir les échelons jusqu’à la première place du classement mondial et à y rester pendant 17 mois.

Depuis mes premiers pas dans la famille du tennis de table, jamais je n’ai baissé les bras. De ce point de vue-là, je n’ai pas changé. Ma carrière de joueur a peu à peu laissé la place à celle de dirigeant sportif, mais je conserve ces deux traits de caractère. C’est pour cela que j’ai voulu, ces derniers mois, parcourir le monde pour rencontrer les principaux acteurs du tennis de table que vous êtes. Je l’ai fait à mes frais, j’ai payé moi-même les nombreux vols en avion. Je l’ai fait parce que j’ai considéré que c’était essentiel de rencontrer les acteurs de tous les continents pour comprendre leurs difficultés et leurs besoins. C’était crucial, parce que je suis motivé et plus que jamais animé de cet esprit combattif pour l’ITTF.

Si vous m’accordez votre confiance, je mettrai ma motivation et mon esprit combattif au service de l’ITTF et du tennis de table.

 

8. Soutien du gouvernement

Depuis le premier jour, c’est avec beaucoup d’honneur que je peux compter sur l’appui total de mon gouvernement. Quelques jours après l’annonce de ma candidature, le Premier ministre belge m’a invité à sa résidence officielle.

Aujourd’hui, je suis très heureux de vous faire parvenir cette nouvelle marque de soutien du gouvernement belge.

 

Belgian-Governement-Support

 

9. Merci

Chers amis,

A quelques jours de l’élection du prochain président de l’ITTF, je tiens absolument à vous remercier, tous. Où que vous soyez sur cette planète, quelle que soit la forme du contact que nous avons eu, direct, par téléphone, par mail : MERCI pour votre patience et votre attention lors de toutes mes communications.

Humblement, j’ai tenté de vous informer autant que possible à propos de mon projet pour le tennis de table et l’ITTF.

Je voudrais aussi exprimer mes remerciements et ma fierté après avoir reçu l’appui et le soutien officiel du Comité exécutif de l’Afrique, de la grande majorité du continent latino-américain et de son président Juan Vila ainsi que des candidats à la vice-présidence Afshin Badee, Henri Djombo, Patrick Gillmann, Igor Levitin et Nestor Tenca. Bien sûr, je n’oublie pas les candidats représentant ces grandes nations du tennis de table que sont la Chine, le Japon et la Suède.

Enfin, je voudrais vraiment remercier tous ceux qui croient en mon projet et ont envie de m’accorder leur confiance le moment venu, le 31 mai à Düsseldorf. 

Dans les deux prochains bulletins qui seront les derniers, je vous informerai à propos des 11 actions que j’ai l’intention d’entreprendre dans les 11 premiers mois de ma présidence.

Afin d’obtenir une implication totale des associations membres de l’ITTF à propos du futur de l’ITTF, j’ai l’intention de créer un « Congrès quadriennal de l’ITTF »  organisé et financé par l’ITTF tous les 4 ans. Le premier serait organisé avant la fin de 2017. A ce congrès, nous pourrions nous pencher ensemble sur le futur de l’ITTF, en ce compris les championnats du monde, et sur la manière d’amener le tennis de table et l’ITTF au sommet du monde.

Une fois encore, je veux que cela soit clair : je ne me présente contre personne, je me présente pour le tennis de table et pour l’ITTF.

 

« 11 en 11 »

Si je suis élu président de l’ITTF, j’établirai 11 actions prioritaires à mener dans les 11 premiers mois de ma présidence.

  1. Je rencontrerai personnellement les principaux responsables du Mouvement olympique, parmi lesquels, de façon prioritaire, le Président du CIO, afin d’expliquer les objectifs et stratégies de l’ITTF et d’obtenir le soutien du CIO.
     
  2. Je rencontrerai personnellement les présidents de chaque fédération continentale pour écouter leurs conseils et comprendre les besoins des continents.
     
  3. Après l’analyse d’évaluation des risques et l’audit financier, nous doublerons le budget du développement à partir du 1 er janvier 2018 afin de mieux propager notre sport dans le monde et de pouvoir compter sur les moyens nécessaires tant au niveau humain que financier.
     
  4. Je rencontrerai personnellement les fabricants avec lesquels je discuterai de la qualité des balles mais aussi des pistes pour rendre les équipements du TT abordables pour les joueurs de tous niveaux.
     
  5. Nous annoncerons un « Objectif commun » en rapport avec mon slogan « ITTF avant tout, le tennis de table avant tout » et proposerons une série d’actions spécifiques pour toutes les parties prenantes afin de rassembler l’ITTF et la communauté du tennis de table derrière un objectif clair.
     
  6. Nous développerons une stratégie de communication pour établir un nouveau et permanent dialogue à deux sens entre le Comité exécutif de l’ITTF et toutes les parties prenantes, en particulier les membres du Comité de Direction, les fédérations continentales et, bien sûr, les associations nationales. Nous travaillerons également à la poursuite de l’amélioration du site web de l’ITTF afin d’en faire un rendez-vous à la fois agréable et efficace pour tous les amoureux du tennis de table.
     
  7. Nous consulterons et sonderons toutes les associations nationales membres de l’ITTF à propos du futur des championnats du monde. C’est aux associations nationales, qui sont « propriétaires » des championnats du monde, de décider de leur évolution.
     
  8. Nous engagerons un « Directeur du planning et de la mise en œuvre » afin d’aider l’ITTF à devenir l’une des meilleures fédérations du monde et le tennis de table l’un des top sports de la planète.
     
  9. Nous désignerons, sur chaque continent, un « ambassadeur ITTF » qui sera chargé de faire la promotion de notre sport à travers le monde.
     
  10. Nous commencerons le processus d’intégration des tournois vétérans dans le giron des compétitions de l’ITTF en engageant un « Consultant Programme Vétérans » et établirons un groupe de travail « TT Sport pour tous » afin d’intégrer les activités « sport pour tous » dans le programme de l’ITTF.
     
  11. Nous réorganiserons nos stratégies marketing avec pour objectif l’introduction dans nos événements de grandes sociétés multinationales en provenance du monde entier.
     

Si je suis élu président de l’ITTF, je m’engage à entreprendre ces actions de façon prioritaire dans les 11 premiers mois de ma présidence.

 

Le 31 mai 2017, votez pour moi, et rejoignez ce mouvement :

« Le tennis de table avant tout,
l’ITTF avant tout».


Let's do it together! .be